Articles les plus consultés

dimanche 1 mars 2015

Petit pense-bête du pêcheur responsable


Le pêcheur est responsable, non pas parce qu'il achète sa carte de pêche dans une Aappma, mais parce qu'en le faisant, il contribue à la plus grande mission de cette dernière : protéger le milieu aquatique. Cela passe par la protection du poisson et le contrôle de la pêche, mais pas que...

Le pêcheur responsable :

- Limite son nombre de captures et ne prélève que ce qui lui est nécessaire (le kilo de truite n'est pas si cher au supermarché du coin !)

- S'impose une maille au dessus de celle légale (une truite de 23 cm, si elle a déjà frayé, et c'est très loin d'être sûr !... Ne produit que très peu d’œufs…), nous recommandons donc de ne conserver que les poissons au dessus de 27 cm (mais pourquoi pas plus !!)


- Ne marche pas dans la rivière (et encore moins sur des zones de frayères potentielles !) avant l'ouverture de l'ombre (ou s'il n'y a pas d'ombre dans la rivière, avant mi-avril). Nous rappelons que jusqu'à fin mars-début avril, les micro alevins de truites sont encore certainement dans les graviers et que s'enchaîne le frai de l'ombre dans les mêmes conditions… Imaginez qu'en traversant une rivière sur une gravière vous tuiez 4 truitelles et 3 ombrets à chaque pas…

- Respecte les zones de no-kill ou de réserves actives, car il sait que si ces zones ont été créées, ce n'est pas pour une élite, mais pour laisser le temps à un parcours de se régénérer...


- Pêche avec des hameçons sans ardillons et si possible simples. Cela n'occasionne pas plus de décrochés et permet un retour du poisson à son élément dans de bien meilleures conditions en évitant les manipulations superflues !

- Pêche avec des diamètres de fil adaptés ! Il ne va pas aller attaquer un beau poisson en 8/00, juste pour le « fun », alors qu'il peut le faire en 12/00 ou 14/00… Plus le combat est long, moins le poisson a de chance de survie si il est relâché…

- Respecte les autres pêcheurs et toutes les autres techniques (légales !). Rien ne l'y oblige, mais il peut également être sympathique et cordial avec les gardes-pêche, qui ne sont pas là pour l'embêter, mais pour qu'il puisse pratiquer son loisir dans de meilleures conditions !


- Respecte la propriété de chacun. Il y a peu d'endroits « publics » au bord des rivières, bien souvent, les propriétaires donnent gracieusement un droit d'accès aux pêcheurs, merci de respecter cela en étant le plus discret possible et sans créer de dommages (clôtures…). Un petit signe de la main en guise de remerciement au propriétaire, si vous le croisez, ne coûte rien et lui fera plaisir !

- Il est évident qu'il ne laisse rien traîner derrière lui (mégots, emballages de matériel, d’appâts…) mais il fait également attention à ne pas laisser traîner des bout de nylon ou autre lignes de manière à éviter de blesser la faune environnante (oiseaux, petits mammifères...)


- Participe à la vie et aux actions menées par son Aappma (Ecole de pêche, nettoyage, alevinages, manifestations diverses...) et fait entendre sa voix lors des assemblées générales. Il connaît les instances et le fonctionnement de la pêche en France, ainsi que sa législation.

- Passe le plus de temps possible au bord de la rivière pour profiter de la nature et de son loisir, et n'hésite pas à alerter les autorités compétentes (gardes, gendarmerie, Fédérations, Onema…) s'il est témoin de quelque méfait envers la rivière et le milieu aquatique.


D'avance, nous vous souhaitons une très bonne ouverture à tous !!! et prenez un maximum de plaisir dans votre milieu, dont vous êtes les gardiens et les sentinelles...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire