Articles les plus consultés

samedi 23 mai 2015

La rivière n'est pas une décharge !!!

Aujourd'hui en allant faire mon tour hebdomadaire sur nos parcours, j'ai d'abord été enchanté, d'une part par le paysage et d'autre part par la manière dont les crues (et pas des moindres...) ont redessiné le cours du Guiers à certains endroits ! avec cette eau vert émeraude, j'étais presque au nirvana !...
D'autant que quelques jours avant, Jeannot m'avait dit avoir constaté des alevins de truites et d'ombres de l'année sur la partie aval ! Comme il dit : "La vie plus forte que tout" !



Puis en remontant le parcours dit de "Pisse-vieille" sur le no-kill à l'aval de Pont de Beauvoisin, je me suis fait cette réflexion : "ce serait vraiment parfait... si le lit de la rivière n'était pas jonché de détritus de toutes sortes..." En effet, ceci étant peut être dû aux crues qui ont fait réapparaître un paquet de saletés, j'ai rarement autant vu de pneus, sommiers, cadres de vélos et divers morceaux de ferraille et plastique en tout genre dans le lit du Guiers...
Dans ma remontée, je décide d'aller jeter un oeil au ruisseau de Pisse-vieille, que l'on avait déjà nettoyé à maintes reprises, mais que malheureusement de nombreux riverains prennent toujours pour leur dépotoir... faut dire que l'endroit est tentant, on s'arrête au dessus du petit pont, on balance par dessus bord et le tout atterrit 15-20m plus bas, on ne voit même pas où...
Bref, dès l'entrée dans le ruisseau ce n'est que pneus et cannettes de bière de partout... et au niveau du pont... L'horreur ! c'est reparti, on a droit aux frigos, gazinières, vélos, carcasses d'animaux en décomposition, j'en passe et des meilleures...
C'est atterrant... la déchetterie est à moins d'1 km...







Va encore y avoir du boulot, et là encore, la zone n'est pas facile d'accès... il va falloir treuiller et faire remonter toute cette saloperie... Mais à quoi peuvent bien penser les gens quand ils balancent tout ça ???
Un peu plus tard, en début d'après-midi, je monte au Bonnard, voir si les ombres sont en activité... à peine arrivé au bord de l'eau, ce ne sont pas les gobages qui ont attiré mon regard, mais une carcasse de moto désossée, toute fraîche, dans l'eau, laissant encore échapper de l'essence du réservoir, qui mazoutait la surface en aval... et c'est lourd cette saleté ! C'en est trop...

Bref, je suis reparti, comme qui dirait mi-figue mi-raisin... Je n'ai pas pêché et j'ai passé ma journée à ramasser des saloperies et à constater divers dépôts sauvages d'ordures tout le long des parcours...

Constat amer... Pas de doutes, c'est bien l'homme le pire ennemi de la nature...

3 commentaires:

  1. Une bonne nouvelle, qui fait chaud au coeur : Marie-Thérèse Servonnat, qui a été émue par notre article, a contacté, au titre de riverain le SIAGA (http://www.guiers-siaga.fr/index.php), qui nous a à son tour contacté pour mettre en place une équipe afin d'aller nettoyer le ruisseau de Pisse-Vieille !!! :)
    Un grand merci donc à Marithé pour son initiative, comme quoi de temps en temps des actes individuels et spontanés peuvent solutionner des problèmes !!! :)
    Et merci également au Siaga pour leur réactivité ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Haaaaa! ce fameux ruisseau!! je me souviens encore des journées glaciales durant lesquelles nous étions quelques "débiles" à briser la molasse à la pioche pour que les truites puissent remonter ce fameux ruisseau et surtout ramasser des tonnes d'immondices! Pour moi, une des solutions à cette pollution récurrente serait d'empêcher le stationnement des véhicules dans ce fameux virage.
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les travaux ont été effectués ce matin par le Siaga, je n'ai pas pu me rendre sur place mais y vais au plus vite pour constater ! En tout cas un énorme merci à eux !!!
      Maintenant à nous de contacter les mairies pour voir ce que l'on peut faire à cet endroit précis ! on a déjà quelques petites idées ! ;)
      à bientôt Philippe ! :)

      Supprimer