Articles les plus consultés

mardi 23 juin 2015

Trop c'est trop...


Coup de Fil de Gilles Chabert, ce matin le 23 juin 2015 vers 9h pour me prévenir qu'il y avait une grosse mortalité sur le Thiers... 
J'appelle Jeannot pour qu'on se retrouve sur place et constater les dégâts... 1/2h plus tard nous voici arrivés, le Thiers est sale, couleur de rouille, on voit à peine le fond dans 20cm d'eau... nous allons directement chez le riverain qui a signalé la pollution à Gilles et constatons les dégâts... sur 100m de rivière c'est des dizaines et des dizaines de truites mortes, dont de nombreuses juvéniles de l'année... jusqu'à des truites d'environ 30cm... je m'habille et remonte les cascades du Thiers sachant déjà très bien ce que j'allais trouver et où... pas manqué, la pollution provient bien du rejet de l'usine AGRATI en plein coeur de La Bridoire...
Pris d'un coup de sang je me rends à l'usine et leur demande expressément de venir constater la pollution et la mortalité... le nez dans leur m..., ils n'ont pas pu nier...
La pauvre petite jeune qu'ils avaient envoyé nous a fait faire le tour de l'usine pour nous prouver que ça ne venait pas de chez eux, mais selon eux d'une source en amont de l'usine... OK va pour cette explication à laquelle je ne crois pas une seconde... J'appelle la gendarmerie et Jean Marc Pellenq de l'ONEMA.
A 14h, rejoint par Eric Ziegler (merci de ta présence au passage !), on se retrouve avec les gendarmes et l'agent de l'Onema... nouveau tour de l'usine, mais cette fois avec un des patrons ... 
Prise de bec, prises de tête, bref, c'est pas de leur faute, ils jouent même les victimes parce qu'à chaque fois c'est sur eux qu'on tape... (j'en aurais entendu des bonnes, mais des comme ça, c'est coton !). 
Tous les constats d'usage sont faits, nous quittons les lieux en attendant les résultats des analyses, (d'ici une semaine ou deux !). 
Je décide donc de descendre la rivière avec l'agent de l'Onema pour avoir une estimation de l'étendue de la mortalité, on décide d'aller voir à la confluence avec le Grenand ce qu'il en est... avant d'aller déposer la plainte en gendarmerie...
Bien (ou pas) nous en a pris parce qu'à peine arrivé au bord du Grenand, je commence à pâlir... il est blanc... complètement blanc... une couche de je ne sais même pas ce que c'est (plâtre, ciment, peinture de façade????) recouvre le fond, et rebelotte, mortalité constatée...
Impossible de déterminer la source de cette pollution, ça semble provenir d'en plein milieu des gorges (y a rien là haut, à part le pont du chemin de fer...), ça provient d'en dessus de la Bridoire et d'en dessous d'Attignat Oncin, c'est tout ce qu'on sait pour l'instant, JM Pellenq retourne sur place demain pour essayer d'identifier l'origine...
Voilà, on a fait ce que l'on a pu, on a porté plainte, y'a plus qu'à espérer les faire tomber et les faire banquer...
ça ne ramènera pas nos truitelles et leurs mamans, mais ça sera déjà ça... 

Je suis dégoûté...
 Le Thiers


 La sortie de l'usine AGRATI
 Couleur de l'eau de rejet (des heures après le passage du gros de la pollution)
 Rien que le fait de marcher sur la mousse décroche des nuages de particules ferreuse ou autre accumulées dans les végétaux et sur le substrat...







Le Grenand dont le fond est totalement recouvert hermétiquement par une couche de sédiment de couleur blanche







3 commentaires:

  1. Les années loin de ces rivières sur lesquelles j'ai fais mes premières armes sont toujours autant agressées et je vois que malheureusement il est très difficile de changes les choses! (quant aux gens c'est peine perdue!)
    Ne baissez pas les bras faces à ces "fausses victimes" qui savent très bien ce qu'elles font et qu'une amende coute toujours moins chère qu'une mise en conformité des installations!
    Courage!! Philippe

    RépondreSupprimer
  2. Salut David,
    Fait chi...r!!!!!
    Petite question, lors des constats de pollutions des prélèvements sont ils fait pour analyses? -> type de polluant. Car en cas de produit bien particulier il est surement plus facile d'incriminer le dit "industriel".
    Comme Philippe, courage et bravo pour votre ténacité.
    Bye
    Julien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut julien et merci pour tes encouragements !!!
      Oui gros coup dur... 2 pollutions au même moment sur 2 cours d'eau différents... c'est pas la joie...
      Pour ce qui est des prélèvements/analyse, je laisse faire l'ONEMA, Jean Marc Pellenq m'a l'air de quelqu'un qui connait très bien son métier !!!
      En ce qui concerne AGRATI, nul doute que ce sont des nitrites, comme déjà au mois de mars de cette année...
      Pour le Grenand, c'est encore un "mystère"... :(

      Supprimer