Articles les plus consultés

lundi 12 octobre 2015

Nettoyage ruisseau

Ce samedi 17 octobre à 9h00, quelques bénévoles vont aller finir le nettoyage d'un ru affluent du Guiers et par là même réhabiliter une zone de frayère avant la remontée des truites.
N'hésitez pas à venir nous donner un coup de main ! vous pouvez me joindre sur mon portable.
Merci

David

14 commentaires:

  1. Pas dispo malheureusement mais n'oublies pas de faire quelques photos avant/après et de bien délimiter la zone de frayère pour le suivi annuel ;-)
    Bon courage à tous...

    RépondreSupprimer
  2. Salut Phil, pas grave, une prochaine ! ;)
    Pas de soucis pour les photos, cela fait partie de nos objectifs de cet hiver, répertorier un max de frayères et d'en observer l'évolution... Au printemps prochain nous devrions pouvoir en faire une synthèse et analyser tout cela ! :)
    Comme tu le sais, nous n'avons pas beaucoup de frayères sur le bas de nos parcours, et à cause des crues printanières toujours plus fortes, on a de moins en moins de survie des juvéniles... Et nous avons également très peu de petits ruisseaux affluents... et sur ceux qu'on a, la continuité écologique n'y est pas respectée (Barrage de 6m de haut à 100m de l'embouchure du ruisseau des Carmes, "patinoire" en béton de 40m avec une lame d'eau d'1cm sous le pont de pisse vieille à 30 m de l'embouchure, par ex) et on ne peut rien faire sans le bon vouloir des propriétaires car ces cours d'eau ne sont pas classés "à migrateur"... C'est pour ça qu'on essaie de faire au mieux avec le peu qu'on a !!
    Et qu'on a besoin de bras... et de cerveaux !!!
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Oui en effet je me souviens de cette difficulté sur le bas du Guiers. Mais dans ta réponse tu as pas mal de pistes à explorer et c'est déjà une belle prise de conscience! Souviens toi de cette phrase dont nous avons parlé au téléphone: "Rendons de l'eau propre à la rivière et le poisson reviendra..." et quand je dis propre ce n'est pas en terme de clarté mais niveau qualité ;) et sur ce point la route est encore longue et semée d'embuches!
    Vous êtes à présent une majorité d'AAPPMA voulant aller dans le même sens... continuez dans cette voie!!
    As tu essayé de contacter la personne dont je t'ai parlé sur le label "rivières sauvages?" il saura sans nul doute vous guider ou au moins vous diriger vers des professionnels "qui savent" et qui ne vous feront pas faire n'importe quoi sur cette si belle rivière qui n'est plus que l'ombre d'elle même lorsqu'on écoute les discours passés.
    Ne lâches rien surtout!

    RépondreSupprimer
  4. Bien d'accord avec toi Philippe, mais même si ce n'est pas encore la panacée, je pense sincèrement que le Guiers n'a jamais été aussi "propre"... Malgré tout il y a encore énormément de points de pollutions (notamment dans le centre ville à l'aval du Pont François 1er), et j'ai bon espoir que ces points noirs soient éradiqués dans les prochaines années !
    Mais comme nous en avions discuté précédemment, un problème majeur sur la partie basse, mais pas que, c'est le manque de mouches... Qualité de l'eau ? probable... Mais je pense également que les crues qui sont capables de transformer une zone de frayère par des blocs de 50cm, ça doit pas être très favorable...
    Je ne sais pas si tu as remarqué mais depuis quelques années, le Guiers monte à des niveaux record en moins d'une journée et baisse presque tout aussi vite...
    Donc parler de label rivière sauvage sur le bas me parait (pour en avoir discuté avec d'autres) être une utopie ! Sur les têtes de bassin, et encore...
    En tout cas cela ne nous fait pas dévier de notre mission qui est de trouver des solutions pour aller vers le mieux ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Je vois qu'il est question, entre autres, du ruisseau du bois des carmes.
    Ruisseau sympathique à pêcher (sur sa partie boisée), mais particulièrement mal traité par ses riverains...grrrrrrrrrrrrrr

    Pompages sauvages de l'eau, détritus en tous genres...
    Beaucoup de déchets jetés en aval du pont qui relis Pont à St Jean (200m plus bas que la gare sncf).

    Pour son barrage près de l'embouchure dans le Guiers, rien à y faire, rien de prévu ?

    A+.Raphh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Raphh, c
      oncernant le ruisseau des Carmes, je vois que tu connais bien ! Un de mes premiers réflexes en arrivant a été de me renseigner auprès de l'ONEMA si l'on pouvait faire "sauter" ce foutu barrage, mais malheureusement, comme tu le sais sans doute ce ruisseau n'est pas classé "à migrateur"... Donc sans la bonne volonté du propriétaire, on ne peut absolument rien faire... et c'est rageant parce que voir la continuité écologique mise à mal 100m au dessus de la confluence, ça met les nerfs...!
      En ce qui concerne le dépotoir sous le pont qui va à Saint Jean, bien entendu, nous sommes sur l'affaire depuis un moment... Nous avons retrouvé des noms dans le dépôt et avons porté plainte en gendarmerie... Mais voilà, jusqu'à présent aucune nouvelles, malgré nos relances (depuis début septembre...)... Je veux bien comprendre qu'ils ont autre chose à faire (les gendarmes), mais quand même... Donc pour l'instant nous ne faisons rien car tant que les coupables ne sont pas trouvés, c'est à notre aappma (découvreur de cette pollution) de payer pour le chantier (7000€) de nettoyage (nous avons fait faire le devis)... Je connaissais le principe du pollueur-payeur, mais pas celui du découvreur de pollution-payeur !!! c'est le monde à l'envers... Voilà ce que je peux te dire dans l'état des choses, encore un affluent dont le Guiers ne peut pas profiter... et c'est bien malheureux....
      à Bientôt,

      David

      Supprimer
    2. Re,
      Je connais bien puisque j'habite pas très loin.

      En ce qui concerne le barrage, tu dis qu'on ne peut rien faire sans l'accord du proprio... Tu veux dire par là que le barrage appartient à qui ? Un riverain ?
      Quel utilité il a (ou avait) ce barrage ?

      Supprimer
    3. Le barrage appartient bel et bien à un riverain. Il a servi pendant des années à l'usine qui est au dessus, mais aujourd'hui n'a plus d'utilité de ce côté là, de ce que j'en sais...

      Supprimer
  6. D'accord, et tu as déjà contacté ce riverain, essayé d'engager un dialogue ou alors est-il borné et ne veut rien savoir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A merde...

      Et vraiment rien à faire légalement, du fait qu'il n'a plus d'utilité ?


      C'est con, parce que même s'il n'est pas bien long ce ruisseau, il est malgré tout bien sympa et pourrait effectivement accueillir quelques frayères... Dommage.

      Supprimer
    2. Oui comme tu dis, c'est con, d'autant qu'il y a une assez bonne reproduction dans la partie amont...

      Supprimer
  7. OK, merci pour tes réponses.

    A+.Raphh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour tes questions, ça fait du bien de voir que d'autres personnes se préoccupent de nos milieux ;)

      Supprimer