Articles les plus consultés

jeudi 25 août 2016

Petit point sur l'état des rivières en cette fin août...

Eh bien c'est très loin d'être mirobolant...
Pourtant, cette année, à part des crues dévastatrices en pleine fin de période de frai de l'ombre, nous avions plutôt été épargnés...
Pas de grosse canicule, pour l'instant la T° du Guiers n'a pas atteint les 20°, quelques orages ont permis de garder un niveau acceptable jusqu'à maintenant (même s'ils ont drainé un paquet de nitrates épandus et de divers polluants dans la rivière)...
Et pourtant on se retrouve avec des fonds algueux, limite envasés... et un niveau d'eau à minima...
La cause, les épandages agricoles comme nous l'avons dit précédemment, dont une bonne partie rejoint directement la rivière au premier orage, mais surtout les pollutions domestiques...
Nombre de foyers ne sont encore pas reliés au tout à l'égout, et ceux qui le sont ne sont même pas sûrs de ne pas polluer, car une bonne partie des stations d'épuration de la région ne sont plus fonctionnelles et rejettent directement dans les cours d'eau.
Et elles sont nombreuses... La Step des Echelles, comme nous l'avons constaté il y a quelques jours qui est de loin la plus inquiétante, mais également la Step de La Fruitière (Intermarché) à Domessin, qui pollue ponctuellement, celle de La Bridoire, qui est vétuste et plus adaptée aux besoins du village... et certainement d'autres encore (Avressieux, Dullin...) sur tout le linéaire et les affluents.

Tout cela affecte les milieux aquatiques, nous le constatons depuis des années... Il serait grand temps que nos élus prennent conscience que le tourisme dans la région dépend étroitement des milieux aquatiques (pêche, canotage, sports d'eau, baignade, ballades...) et que cette manne financière peut s'éteindre du jour au lendemain... On a vu l'exemple sur les rivières de Franche-Comté, où des parcours no-kill de qualité ont permis de ramener les touristes dans la région durant quelques années, les commerces, campings etc, faisaient le plein. Qu'en est-il cette année après la pollution massive qui a frappé la Bienne ???






Et bien entendu les sempiternels déchets laissés par des touristes (ou pas !) venus faire un petit pique-nique dans un cadre sympa... qui l'est beaucoup moins quand ils le quittent...
Un grand merci à tous nos bénévoles et notamment Gilles Galler et nos gardes particuliers, qui ramassent ces saletés quotidiennement...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire