Articles les plus consultés

lundi 24 avril 2017

Visite de la station d'épuration intercommunale de la Calabre

Mercredi dernier, le 19 avril, nous avions rendez-vous avec le SIEGA (Syndicat Intercommunal des Eaux du Guiers et de l'Ainan), afin d'évoquer les dossiers en cours et visiter la STEP (Station d'épuration) de la Calabre à Romagnieu (38).

Gilles Galler, Jérôme Servonnat et David Maillard ont rencontré M. Monin-Picard, Président, M. Neyton, Directeur et M. Gros-Flandre, Technicien du Siega ainsi que M. Cleyet-Marel de SUEZ.

Après avoir discuté des dossiers réglés par le SIEGA (rejets du Lycée Privé, des écoles, divers rejets domestiques dans Pont de Beauvoisin et La Bridoire...), nous avons évoqué le futur proche et les raccordements supplémentaires qui vont s'effectuer dans les prochains mois et années vers la station intercommunale de La Calabre (3 stations de Belmont Tramonet sur le Tiers vont être raccordées vraisemblablement avant fin 2018), ainsi que tout l'aval du Pont François 1er sur le Guiers à Pont de Beauvoisin, dans les années qui suivront. De gros chantiers sont également prévus plus en aval au niveau de Saint Genix sur Guiers.
Tout cela est une très bonne chose, comme l'a dit M. Monin-Picard : "je sais que les choses n'avancent pas assez vite pour vous, mais elles avancent !"
Nous remercions le SIEGA d'être un partenaire actif et efficace dans la protection de nos milieux aquatiques.

Ensuite nous sommes allés visiter les installations de la STEP à Romagnieu, car nous sommes souvent, alertés du rejet de cette dernière, "qui mousse". Et effectivement à la sortie, une mousse blanche perdure sur quelques dizaines de mètres.

SUEZ et le SIEGA nous ont toujours assuré qu'il s'agissait d'une réaction normale des quelques tensio-actifs restants, suite au brassage du à une importante chute de 6 mètres, entre la station et le Guiers.
Nous avons donc visité les installations, écouté les explications, posé des questions et il en ressort que nous sommes tranquillisés sur l'efficacité de cette Step.
Quand on voit le débit de ce qui entre (la couleur et la composition) et comment, au final, ça ressort, on se dit que le procédé d'épuration est plutôt efficace. Les analyses le prouvent. Cela dit nos interlocuteurs restent lucides et sont conscients que de nombreuses molécules ne sont pas filtrées par les meilleurs procédés d'épuration actuels.

Nous tenons à remercier le SIEGA et M. Cleyet-Marel de SUEZ, pour nous avoir offert l'opportunité de faire cette visite et pour les explications apportées. Nous avons pu constater que nos interlocuteurs qui travaillent  au traitement de l'eau sont de véritables passionnés par leur métier qui œuvrent pour la protection de l'environnement. C'est rassurant.

Je tiens à remercier également Laurent Neyton, dont la volonté de préserver les milieux et son côté pêcheur en font un interlocuteur privilégié qui permet une plus grande réactivité !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire