Articles les plus consultés

samedi 16 décembre 2017

Compte rendu de notre Assemblée Générale

Compte-rendu de l'AG de l'AAPPMA Guiers-Tiers du 15 décembre 2017


- Mot de bienvenue et remerciements

- Présentation de l'équipe

- Présentation du domaine dont nous avons la charge (38 et 73)
L'Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques "Les pêcheurs des vallées du Guiers et du Tiers" (Guiers-Tiers), c'est un domaine d'environ 55km2, qui s'étend sur 11 communes à Cheval sur 2 départements : la Savoie et l'Isère (Même si notre affiliation est en Savoie).
C'est en tout 17 rivières ou ruisseaux, affluents du Guiers et 1 plan d'eau, dont nous avons la charge. Cela représente un linéaire de berges d'environ 70 km.
Notre équipe est composée du bureau (président, trésorier, secrétaire et vice-président) et de 9 membres du Conseil d'Administration, de nombreux sympathisants (pêcheurs d'autres AAPPMA ou même des personnes qui ne pêchent pas) se joignent à nous ponctuellement et régulièrement.
L'équipe est complétée par 6 Gardes Pêche Particuliers, qui seront l'année prochaine soutenus par 1 nouveau.
Tout ce petit monde est bénévole.
Nos réunions mensuelles ont lieu tous les 1ers vendredis de chaque mois en mairie de Pont de Beauvoisin 73, à 20h30. Nous y accueillons tous ceux qui veulent bien nous rendre visite !
Le nombre de nos adhérents augmente encore légèrement puisque cette année ils étaient autour de 560 (femmes, hommes et enfants, année ou journée).


I. Bilan des activités :

  • Bilan (non exhaustif) de l'année écoulée mois par mois :
Janvier :
-Réunion du conseil d'administration.
-Travaux de recherche de localisation des parcelles pour baux de pêche avec Florence Bellemin.
-Suivi des frayères de truites.
-Interview radio pour diffusion dans « Les passagers de la Terre » sur RCF.
-Signalisation des frayères.
-Remplissage des mangeoires dans les refuges LPO avec Gilles Galler.
-RDV avec ERDF, in situ, sur notre terrain en dessous de la Marbrerie à St Béron, où ERDF voulait faire passer une ligne moyenne tension, enterrée, sous le Guiers. Refus de notre part et du collectif de riverains. La raison : nous ne voulons pas de travaux et de risques d'assèchement de la petite zone humide où se trouve notre terrain.

Février :
-Réunion du conseil d'administration.
-Création d'une frayère fixe dans l'étang de Reculfort .
-RDV avec AFB in-situ sur le Paluel suite plainte pollution sur ruisseau de la Pérétia (Avressieux).
-Divers RDV avec Maires (Pont 73, La Bridoire, Pont 38) et autres particuliers pour signatures des baux de pêche
-Réunion Tourisme Les Abrets (Gilles Galler et Emilien Servonnat).

Mars :
-Réunion du conseil d'administration.
-Suivi de l'éclosion des oeufs de truites.
-Déversement truite AEC surdensitaires (250kg) sur Pont de Beauvoisin et aval.
-Ouverture de la pêche en 1ère catégorie et réintroduction de truites AEC dans l'étang de Reculfort.
-AG de la FD à Chambéry.
-Signature des baux de pêche communaux Pont de Beauvoisin 73.

Avril :
-Réunion du conseil d'administration.
-Suivi des alevins de truites et des frayères d'ombres.
-Nettoyage de l'étang.
-Safari truite à Reculfort.
-Animation pêche et découverte des milieux aquatiques avec les enfants, en partenariat avec la Réciprocité Guiers, l'Office de Tourisme et accompagné par le Guide de pêche Fabien Caterina (Immersion Pêche).
-Interdiction de passage sur son terrain du propriétaire, sur le Tiers à l'aval du pont du Français (Mais acquisition des baux de pêche communaux de La Bridoire et promesse orale de signature pour les parcelles en bande de rive appartenant à EDF sur l'amont du Tiers).
-Déversement truite AEC surdensitaires (200kg) sur NK Pont de Beauvoisin.
-Réunion Tourisme Les Abrets.

Mai :
-Réunion du conseil d'administration.
-Suivi des truitelles et de l'éclosion des ombrets.
-Visite du barrage Richard à Romagnieu, invités par EDF, confirmation (orale) de l'acquisition des baux d'EDF sur le Tiers.
-Visite de la Step de la Calabre à Romagnieu (38) invités par SUEZ et le Siega.
-AG Réciprocité Guiers.
-Réunion Canoés avec Com Com.

Juin :
-Réunion du conseil d'administration.
-Suivi ombrets et truitelles.
-Nettoyage + travaux à Reculfort (nénuphars et autres...).
-Pêche électrique de sauvetage dans la passe des chaudannes sur le Tiers à Belmont avant sa fermeture pour travaux.
-Initiation toutes pêches et float tube avec le club Nokilleures 73 à l'étang de Reculfort
-Perte de l'amodiation sur le bassin de la Vavre à Verel de Montbel. Il y avait déjà et conjointement un Arrêté préfectoral qui interdit tout accès aux personnes extérieures au service depuis de nombreuses années...
-Journée des Présidents à Montsapey (73).
-Réunion Réciprocité Guiers.
-Suivi des débits et températures de l'eau.

Juillet :
-Réunion du conseil d'administration.
-Fête du Guiers aux Echelles (signature du lancement des travaux pour la nouvelle Step intercommunale).
-Suivi des débits et températures de l'eau.
-Animation découverte de la pêche à l'étang de Reculfort avec les jeunes du centre de loisirs de Val Guiers (73).
-Concours de pêche au coup à l'étang de Reculfort organisé et géré par le club Nokilleurres 73.

Aout :
-Suivi des débits et températures de l'eau.
-Nettoyage de sacs d'engrais (au moins 20kg) jetés et éventrés dans le Barioz à Verel de Montbel.
-Coupe d'arbres dangereux aux Chaudannes.
-Nettoyage de l'étang de Reculfort.

Septembre :
-Réunion du conseil d'administration.
-Recherche de la jeune fille disparue
-Pêches électriques d'inventaire dans les 2 NK de Pont et St Béron avec la FD 73.
-Alevinage AEC bouillouses sur NK de Pont avec FD 73.

Octobre :
-Réunion du conseil d'administration.
-Safari Truite.
-Signature de la nouvelle réciprocité 73.

Novembre :
-Réunion du conseil d'administration.
-Nettoyages des affluents (Carmes, Bonnard, Pissevieille, Barioz, Gorges...)
-Création d'un prototype de frayère flottante sur l'étang.
-RDV avec le Siega pour discussion baux de pêche et autres.
-RDV in situ avec une personne qui désire installer, à partir de 2018, une activité de loisirs nautiques au Camping des 3 lacs à Belmont Tramonet pendant la période estivale.
-Alevinage à l'étang de Reculfort : 450kg de gardons, 50 kg de tanches et 9 kg de sandres.
-Travaux de reprise de la passe à poissons des Chaudannes à Belmont-Tramonet, avec la FD en maitre d'œuvre et l'entreprise Fontaine. Ils ont pris fin le jeudi 16 novembre, tout a été fait en 4 jours, la passe a immédiatement été remise en eau.
-Plantation de boutures de saules pour consolider les berges et enlèvement de piquets qui restaient dans la passe.
-Début du suivi des frayères.
-Remplissage des mangeoires LPO.

Décembre :
-Suivi des frayères
-Réunion Réciprocité Guiers
-Intervention sur Paluel à sec à Belmont-Tramonet
-Assemblée Générale

  • Bilan de l'activité sur le web : 
Nombre de Visites sur le site : plus de 1 500
Nombre de Visites sur le blog : plus de 62 500
Moyenne quotidienne des visites sur le blog : 65
Personnes qui suivent la page FB : plus de 980
Amis sur mon profil FB "David Guiers-thiers" : plus de 1 000
Nombre de followers sur Twitter : plus de 400
Référencement sur de nombreux sites amis
Bon référencement dans les moteurs de recherche

  • Bilan Etang de Reculfort :
Fréquentation : En hausse, pêcheurs comme non-pêcheurs (c'est d'ailleurs un de nos plaisirs, de voir des promeneurs s'y arrêter, pique-niquer, passer une après-midi au frais, ou encore jouer avec des enfants...). Plus de diversités dans les techniques de pêche également.

Pêches de nuit : 125 pêches de nuit effectuées, principalement d'avril à octobre, avec un pic de fréquentation sur juin-juillet-août.

Déchets abandonnés : alors que des poubelles ont été installées par la commune de Pont de Beauvoisin 38, il est fort regrettable de continuer de constater que les déchets en tous genres, et surtout ceux clairement identifiables des pêcheurs, sont toujours laissés à l'abandon, ou pire, cachés dans les fourrés...

Garderie : Elle continue d'être effectuée par nos GPP, renforcée par les membres du CA. Cette année nous serons beaucoup plus vigilants sur le RI et n'hésiterons pas à faire remonter les lignes pour vérifier que les hameçons soient simples et sans ardillons.

Nouveautés :

Modification du Règlement Intérieur = Nokill sur TOUS les carnassiers (black bass, sandre, perche, brochet), tresse interdite en bas de ligne pour la pêche à la carpe, remise de la tanche au prélèvement (2), baisse du quota journalier de truite AEC = 1/jour/pêcheur...

Modification du nombre et des emplacements de pêche de nuit. Proposition de 3 postes.

II. Bilan de l'état des milieux aquatiques :

  • Bilan du frai 2016-2017 : 
Malgré le manque d'eau, le frai a été assez bon cette année, pour la truite, comme pour l'ombre. C'est également valable pour toutes les autres espèces de poissons ainsi que pour les invertébrés aquatiques et insectes qu'on a revus en plus grande proportion tout au long de la saison.

Cette année (jusqu’à il y a quelques jours) il n'y a pas eu de grosses crues (max 125m3) et la période d'étiage a été un peu moins catastrophique que l'an passé (pluies salvatrices qui mettaient fin, temporairement, à chaque épisode caniculaire).

Le fait de signaler les emplacements de frayères et d'y interdire la marche dans l'eau a aussi du être un facteur favorisant. Pas mal de truitelles et ombrets de l'année ont pu être observés tout le long de la saison.

Pour l'année 2018, du fait de la crue à 200m3 que la rivière vient de subir, le frai sera sans doute moins bon. En effet, les truites avaient commencé à frayer quelques semaines avant la crue du 11 décembre, et à 200m3, il y a fort à penser que de nombreuses frayères auront été détruites. Souhaitons qu’un bon nombre de poissons se soient réservés pour le mois de janvier.

Mes observations depuis 3 ans que j'observe et répertorie les frayères :

La truite fario sauvage est en voie de disparition sur le bas du Guiers... et je pèse mes mots.

A 23 cm, une truite du Guiers, sur nos parcours, n'est pas encore sexuellement mature (Je n'ai pas vu une truite de moins de 25cm sur les frayères) donc si elle est prélevée, c'est un poisson qui ne se sera jamais reproduit... Sur les affluents, les truites qui arrivent à 23 cm se reproduisent pour la 1ère fois.

Il faut également avoir à l'esprit qu'une truite qui se reproduit pour la première peut souvent avoir une réussite bien moindre : parfois elles ne sont pas encore fertiles, le nombre d'oeufs pondu est bien moins important que chez des poissons plus âgés (le nombre d'oeufs pondus augmente proportionnellement au poids du poisson), les emplacements choisis pour les frayères peuvent être moins stratégiques, les jeunes sujets ont moins de reflexes face à la prédation...

Ma conclusion personnelle : que ce soit sur le Guiers ou ses affluents, une truite doit pouvoir se reproduire au moins 2 fois (voire 3), afin d'assurer la transmission des patrimoines génétiques les plus intéressants et adaptés, et ainsi combler les trous dans les générations.

Les solutions envisagées : Continuer le combat en faveur de l'amélioration de la qualité de l'eau, laisser faire la nature en intervenant le moins possible et revoir à la hausse la taille légale de capture et à la baisse le quota de prises quotidiennes.


  • Bilan des débits et températures : 
Cela fait depuis juin 2016 que nous étions en période de sécheresse. Cela on peut s'en rendre compte sur l'évolution des courbes et visuellement par l'état des cours d'eau.
Cette année, en cumulé, le débit a été moindre que l'an passé (qui avait été catastrophique) mais le fait qu'il n'y ait pas eu de très grosse crues printanières a permis l'éclosion et la survie de nombreux juvéniles de l'année. 

Niveaux thermie de l'eau, malgré les épisodes secs et caniculaires, la température n'est pas montée aussi haut et durant d'aussi longues périodes que l'an passé. Dès que l'on arrivait aux seuils critiques, un orage a mis fin temporairement à l'épisode, ce qui est une vraie chance.

Le problème principal de ces débits qui ne cessent de s'amenuiser, c'est que même si des efforts ont été faits au niveau de la qualité d'eau, tous les polluants (rejets de Step, industriels, agricoles, domestiques...) toujours présents, se diluent moins et se retrouvent encore plus concentrés dans l'eau au faible débit. Ce qui a pour conséquence qu'on ne voit pas forcément d'amélioration sensible, pour l'instant. Malgré tout, tous ces efforts ont tout de même été payants et c'est pour cette raison qu'il faut que tous les acteurs de l'eau continuent dans ce sens.

D'ailleurs, il faut savoir qu'au cours de ces dernières années, le SIEGA s'est employé à améliorer l'épuration des eaux usées sur de nombreuses communes, fermant bon nombre de Step vétustes et malfonctionnantes (Belmont Tramonet...) les raccordant à une nouvelle station de relevage (Queue du Tiers) qui les renvoie à la STEP de la Calabre. Le bas du Tiers ne s'en porte que mieux, le Guiers aussi ! Les prochaines qui seront bientôt raccordées : la Step de la Belle étoile et les bassins de lagunage de Domessin (Côté Belmont-Tramonet).

  • Autres observations et inquiétudes :

- Partie aval du Paluel (Belmont-Tramonet), en proie aux seuils et vannes en tout genre (pas de continuité écologique, mise à sec totale du ruisseau ponctuelles), ainsi qu'aux pollutions diverses (notamment les hydrocarbures de l'autoroute), la partie entre l'autoroute et la confluence avec le Guiers est complètement stérile, plus aucune vie...

- Point sur les travaux du SIAGA sur le Malafossant à St Jean d'Avelanne (38) : la passe à poissons créée était hors d'eau depuis la fin des travaux (perte du ruisseau dans le sol, en amont au niveau des travaux). Depuis quelques semaines, suite aux précipitations, cette portion est à nouveau en eau. Les 2 crues successives auraient elles bouchées la faille ? nous l'espérons.

- "Découverte", il y a quelques semaines, de la Step de St Béron, qui semble bien obsolète et dont le rejet à la source du ruisseau du Bonnard, semble plus que suspicieux... Après contact avec M. le Maire, il apparait que la compétence a été transférée au SIEGA.

- Inquiétudes sur le ruisseau des Cendrus qui descend de Verel de Montbel et se jette dans le Tiers en aval du Français : tous les hydrocarbures de l'autoroute avant le tunnel s'y retrouvent rejetés lors d'accidents, ou tout simplement par ruissellement lors des pluies. Mêmes inquiétudes sur le Rondelet à Dullin.

-Toujours des inquiétudes concernant le ruisseau de Pissevieille, qui, au niveau du pont, est régulièrement pris pour une décharge.

-Toujours des inquiétudes au niveau des bassins de lagunage de La Bridoire, dont les berges, poreuses, ne permettent plus de retenir les infiltrations dans les ruisseaux, à la confluence du ruisseau des Gorges et du Tiers.

-Toujours des inquiétudes également sur ce rejet que l'on constate ponctuellement dans le Guiers, sous la passerelle dans Pont de Beauvoisin, côté Isère. Les prélèvements effectués par le Siega cet automne n'ont malheureusement pas permis d'en établir la provenance.

  • Les points positifs qui nous redonnent de grands espoirs :
- Moins de pollutions (présumées d'Agrati) sur le Tiers à la Bridoire cette année. Pas de pollution mortelle constatée.

- Le Paluel va un peu mieux, dans la partie des marais, grâce à la remise aux normes de la STEU d'Avressieux, et au fait que les autres rejets (présumés de la fruitière) se sont arrêtés, et qualification d'un nouveau ruisseau (ruisseau de la Peretia) à Avressieux (suite à une de nos plaintes), qui auparavant était considéré comme "fossé"...

- Beaucoup moins de pollutions (présumées de la fruitière de Domessin) sur l'Aiguenoire qui a retrouvé de la vie aquatique (invertébrés), alors qu'elle en était totalement absente il y a 2 ans,

- La signature du lancement des travaux pour la nouvelle Step intercommunale à Entre Deux Guiers. Espérons que les travaux voient le jour rapidement afin que la Step des Echelles, trop vétuste et malfonctionnante, soit rapidement mise hors service...

- L'amélioration des raccordements dans la région pontoise grâce au SIEGA (mais il reste encore beaucoup à faire) : poste de relevage en aval des Chaudannes...

- Les partenaires avec qui nous avons renoué des liens semblent nous apporter plus de crédit et de soutiens,

- Bilan des travaux de nettoyage/aménagements que nous menons depuis 2 ans sur le Ruisseau des Carmes, le Barioz, Pissevieille, l'aval du Bonnard... Tout est hyper positif : Désensablement, création de caches, retour de frayères...

- Malgré tous les soucis que nous rencontrons et l'état de nos milieux aquatiques, nos adhérents sont de plus en plus nombreux, ce qui prouve bien que chez de nombreux pêcheurs c'est l'engagement, la responsabilisation et la protection de l'environnement qui est le plus important !


III. Bilan Financier (Trésorier) :

  • Dépenses et recettes

Le Budget est à peu près à l'équilibre (si l'on prend en compte un transfert du compte courant vers le livret A et les factures qui n'ont pas encore été acquittées).

Vente de cartes (AAPPMA et Reculfort)

IV. Evolutions et projets pour l'(les) année(s) à venir

  • Modification de la législation sur nos parcours "No-Kills" :
Le NK de Pont de Beauvoisin sera rallongé d'une centaine de mètres, à son entrée amont, dans Pont de Beauvoisin. Il commencera dès les 25m en dessous de la passe à poissons du barrage Cholat (25m où la pêche y est interdite). La limite aval ne change pas, au seuil des Chaudannes à Belmont Tramonet.

Changement de réglementation sur les NK (par Arrêté préfectoral) : seuls les salmonidés (Truites farios, AEC, Ombre) sont en NK. les autres types de poissons (cyprinidés et carnassiers) peuvent être prélevés.

Ceci est valable également sur le NK du Pont du curé en amont des gorges de chailles de l'AAPPMA des Pêcheurs du Haut Guiers (entente des 2 FD, Savoie et Isère).

  • Nouvelle réciprocité avec la Savoie effective dès le 1er janvier 2018 :
Plus qu'une seule carte d'AAPPMA (au choix), qui devient automatiquement départementale. C'est à dire que la Réciprocité entre toutes les AAPPMA réciprocitaires, s'applique d'office et est incluse dans le prix de la carte.

Cette carte sera disponible uniquement par Internet (fin des cartes papier, sauf pour l'étang de Reculfort) sur le site http://www.cartedepeche.fr/ et chez les dépositaires équipés (Magasin Au Fil du Guiers et Office de Tourisme).

- Prix :
- Avantages : 

-Baisse du prix pour ceux qui prenaient déjà l'option départementale,
-Plus simple pour pêcher de partout dans le 73 sans se poser trop de questions (hors aappma non réciprocitaires),
-Les pêcheurs ne seront plus obligés de prendre la carte là où ils pêchent, ils peuvent faire d'autre choix et aller vers des aappma qu'ils jugent plus actives et qu'il veulent soutenir par leur adhésion, même si elle sont loin de leurs lieux de résidence et de pêche.

- Inconvénients :

-Hausse du prix pour ceux qui ne prenaient pas l'option départementale,
-Fuite de pêcheurs (encore) vers l'Isère et le CHI qui vont préférer prendre le timbre Guiers et pêcher 91 départements, dont les Guiers sur les 2 rives.

  • Autres nouveautés réglementaires fédérales, effectives dès le 1er janvier 2018 : 
En octobre dernier, la Fédération départementale de Savoie a validé en CA les décisions suivantes, prises par Arrêté préfectoral :

Modification de la taille réglementaire de l'ombre commun de 30 à 35 cm.

Modification de la taille réglementaire du brochet de 50 à 60 cm.

Modification de la taille réglementaire du sandre de 40 à 50 cm.

Modification de la taille réglementaire du black bass de 30 à 40 cm.

Pour les salmonidés, passage à 30 cm sur les cours d'eau du domaine public fluvial et à 25 cm en amont de cette limite.

Harmonisation de la taille à 23 cm sur le reste du réseau hydrographique y compris les lacs au-delà de 1000 mètres.

Quota maintenu à 6 prises.


Beaucoup de changements qui vont dans le bon sens, même si pour la truite cela reste encore trop timide... C'est pour cela que nous voulons vous proposer de modifier notre RI pour 2018:

- Baisse du nombre de prises quotidiennes (2 salmonidés dont 1 ombre)

- augmentation des tailles légales à 30 cm pour la truite sur le Guiers (nos parcours).

- augmentation des tailles légales à 27 cm pour la truite sur les affluents (Thiers, Grenand, Rieu de St Béron, Ruisseau des Carmes, Ruisseau de Beauchiffray, Rondelet, Paluel...)

Vote pour modification du RI : baisse du nombre de prises quotidiennes (2 salmonidés dont 1 ombre) et augmentation des tailles légales (30cm pour la truite) Sur le Guiers. Truite à 27 cm sur les affluents.

La proposition de baisse des quotas et la hausse de la taille légale ont été adoptés à l'unanimité lors du vote des adhérents. 25 voix pour, aucune contre. 

  • Projets :
- Création d'un poste PMR à l'étang de Reculfort

- Réaménagement de frayères dans l'étang (même modèle que celle faite l'an passé ou radeaux flottants) et destruction de celle vers la bonde.

- Réouverture partielle du petit étang réservé aux moins de 15 ans en No Kill


V. Questions diverses et Pot de l'amitié


Pas de questions. Les échanges ont principalement eu lieu lors de la présentation des bilans.

Un Grand merci à Florence Bellemin et Emilien Servonnat qui se sont occupés du buffet : terrine et saumon maison, le tout préparé par les soins de nos cuisinier(e)s !

Merci également à nos partenaires : la Boucherie Baffert, La boulangerie Charly B et Super U.


Glossaire :


AAPPMA = Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques

AEC = Truite Arc En Ciel

AFB = Ex Onema, C'est l'Agence France Biodiversité

CA = Conseil d'Administration

CC = Communautés de Communes

CHI = Club Halieutique Interdépartemental, dont l'Isère fait partie

FD = Fédération Départementale de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques

LPO = Ligue de Protection des Oiseaux

NK = Parcours No-Kill, où le poisson doit être décroché par le pêcheur avec un maximum de précautions et obligatoirement remis à l'eau dans les meilleures conditions

PMR = Personnes à Mobilité Réduite

RI = Règlement Intérieur, valable uniquement pour les adhérents détenteurs de la carte de notre AAPPMA

SIAGA = Syndicat Interdépartemental du Guiers et de ses Affluents

SIEGA : Syndicat interdépartemental des eaux du Guiers et de l’Ainan

STEP = Station d'épuration

STEU = Station de Traitement des Eaux Usées




Aucun commentaire:

Publier un commentaire