Articles les plus consultés

mardi 5 juin 2018

Acquisition d’une mallette d’analyse de qualité des eaux du SAMU de l’environnement

Les 30 juin et 1er juillet prochains, 3 AAPPMA du Bassin Versant du Guiers (AAPPMA de Saint Genix sur Guiers, Saint Laurent du Pont, et nous-mêmes) et une AAPPMA du Chéran (L'Albanais) vont se retrouver à la maison de l’Octroi (Les Echelles), mise à disposition généreusement par l’association Réciprocité Guiers, afin de recevoir leur mallette d’analyse et de suivre une formation aux prélèvements et aux analyses d’eau, prodiguée par les membres du SAMU de l’environnement Franche-Comté (http://samudelenvironnementbfc.fr/).

Grâce à l’adhésion au SAMU de l’Environnement, à ces mallettes et à cette formation, nous serons en mesure d’avoir des données précises (et non estimées ou ressenties) quant à la qualité physico-chimique des eaux de nos cours d’eau et plans d’eau. En effet, les résultats des analyses obtenus ne permettront pas d’être exploités de façon « légale », mais nous permettront de savoir quoi chercher, où et à quel moment, afin de cibler de manière plus précise et objective les responsables des pollutions chroniques ou ponctuelles qui touchent nos cours d’eau. Les produits et réactifs fournis dans cette mallette proviennent de l’entreprise de produits d’analyses biomoléculaires et chimiques Macherey-Nagel (http://www.mn-net.com/)

L’achat de ces mallettes et la participation à la formation qui est prodiguée (3 de nos membres vont participer à cette formation : nos 2 GPP Gilles Galler et Eric Ziegler ainsi que David Maillard), vont faire de nous (et des autres AAPPMA participantes) des relais du Samu de l’environnement (http://www.samudelenvironnement.fr/) au niveau de la région Rhône-Alpes. Nous serons donc en mesure (dans la limite d’une zone géographique restreinte et de la disponibilité de nos bénévoles) de pouvoir intervenir lors de pollutions. Bien entendu il n’y aura aucune reconnaissance légale des résultats de ces analyses, mais cela pourrait permettre d’orienter les investigations lors d’une déclaration ou plainte à l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) ou aux services compétents.

Le premier objectif avec l’acquisition de cette mallette va être d’effectuer un état des lieux total de nos cours d’eau, affluents et plans d’eau. Un suivi sera réalisé au cours des saisons (selon les températures et débits) et sur le long terme. Bien sûr tous les lieux que nous suspectons d’être pollués feront l’objet d’une attention particulière. Un gros boulot qui ne se fera pas en un jour, mais nous ne manquerons pas de vous tenir informés des résultats dans les mois prochains.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire