Articles les plus consultés

samedi 9 mars 2019

Baisse de débit subite sur le Guiers et mortalité

Même le jour de l'ouverture, je ne peux pas en profiter... 

Arrêt des turbines du barrage ce matin, la rivière perd 30 bons cm en un rien de temps et c'est l'hécatombe de petits barbeaux, petites loches et petits vairons qui crèvent piégés sur les bordures qui sont asséchées sur plus d'un mètre... 

Faites ça dans 3 semaines et ce seront les truitelles que vous allez décimer bande d'assassins...

:'(












3 commentaires:

  1. C'est écœurant ! Sont-ils dans leurs droits ou peut-on les attaquer en justice ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut pascal, malheureusement, si c'est bien celui que je soupçonne fortement (celui qui a déjà causé des soucis cet hiver en pleine fraie), il n'a même pas de règlement d'eau... une aberration de plus dans le far west de l'avant pays savoyard...

      Supprimer
  2. C'est aberrant ! Il y a moyen de l'attaquer donc ?

    RépondreSupprimer