Articles les plus consultés

vendredi 30 décembre 2016

Fin du relevage des frayères

Bon ben voilà, j'ai quasiment fini le tour !!!
On a pas forcément gardé que le meilleur pour la fin...
Ce matin avec Florence Bellemin, nous avons remonté le Rondelet... C'est un véritable désert... les assèchements successifs et pompages intempestifs auront fini par avoir raison de lui...

Tout n'est pas encore perdu pour autant, mais il va lui falloir une sacrée convalescence...

:(

Sinon sur d'autres affluents, on a vu des choses un peu plus réjouissantes, la fraie continue !!!

:)

Donc si on fait le calcul... 400 degré-jour... l'eau est actuellement à 5-6°, on divise 400 par 6 et on obtient le nombre de jours (environ) dans lesquels nos petits alevins vont sortir de leur oeuf. Donc dans approximativement 66 jours (mi mars, autour de l'ouverture de la pêche), nos petits vont voir le jour !

Je vous demande de bien vous rappeler de toutes les photos et vidéos de frayères que je vous ai mises, car on ne les verra plus dans deux mois... et ce n'est pas parce qu'on ne les voit plus qu'elles ne seront plus là !!!

Donc par pitié, ne marchez pas dans l'eau pour l'ouverture (et pendant un bon mois et demi par la suite, le temps que les alevins absorbent leur vésicules et sortent des graviers), et ceci spécialement aux endroits qui seront indiqués !!! 

Je vous garantis que si vous aviez vu tout ce que j'ai vu, vous ne vous poseriez même pas la question !!!

Et enfin cet après-midi, j'avais RDV avec un agent de l'Onema concernant une des pollutions de ces derniers jours, la source en a bien été identifiée, j'ai bon espoir que ce dossier avance !

;)

Je vous souhaite à tous un très bon réveillon !





















mercredi 28 décembre 2016

Frayères sur un petit affluent et autres

Aujourd'hui sur un petit affluent du bas du Guiers, j'ai enfin pu les prendre en pleine activité sur un petit ruisseau !
:)












Bon sinon dans la catégorie des choses bien moins plaisantes...
Comme d'habitude en faisant mon tour je tombe sur des choses merveilleuses (les frayères ou autres) et sur d'autres bien moins réjouissantes...
Aujourd'hui j'ai fait 2 affluents du Guiers sur notre secteur.
Un où il n'y a pas de problème de continuité écologique sur 1km depuis la confluence, et où je n'ai (à nouveau) strictement rien vu... à part ce sale rejet (couleur rouille) à 100m au dessus de la confluence...
L'autre ruisseau, où la continuité écologique est interrompue quasi dès la confluence avec le Guiers, et où j'en ai pris plein les yeux, malgré ce rejet dégoûtant également (couleur "petit lait")... le plus grand nombre de frayères étaient sous le rejet...
ça me questionne vraiment...






:(

mardi 27 décembre 2016

Pré-bilan des frayères sur le Tiers et des travaux de l'automne

Aujourd'hui fin de l'inventaire des frayères sur tout le Tiers...
Même si tout n'est pas terminé, je peux dors et déjà tirer certaines conclusions suite aux différentes observations effectuées.

Comme on pouvait s'y attendre, le linéaire (1km environ) de la cascade de la Bridoire (aval de l'usine Agrati) jusqu'au pont de Ste Catherine est un désert total... Ce qui m'inquiète c'est que l'an passé (et malgré le même nombre de pollutions) j'avais observé de nombreuses frayères entre le Pont des Rousses et le Pont de Ste Catherine, cette année, sur le même linéaire, je n'en ai pas observé une seule... Cette portion est donc pour le moins dans un sale état...

En amont de l'usine jusqu'aux résurgences, pas de problème.

En aval du Pont de Ste Catherine jusqu'au Bottet, on commence à en retrouver quelques unes.
Le parcours en amont de la Vavre ne se porte pas trop mal.

En revanche entre le canal de sortie de la centrale hydroélectrique de la Bridoire jusqu'au Pont des Français, c'est à nouveau le désert...

Le secteur des Boissières, en aval, se porte bien.

Mais à l'aval et jusqu'à la confluence avec le Guiers, je n'ai pas retrouvé les frayères que j'avais observées l'année passée et celles que j'y ai vues sont petites et rares...








Un autre bilan que je peux dors et déjà tirer, c'est celui des travaux que nous avons entrepris cet automne sur 2 de nos affluents... et le bilan est hyper positif !!!

Sur ces 2 ruisseaux sur lesquels nous nous sommes concentrés cet automne avec toute notre équipe de fous furieux (que je remercie encore au passage), où nous avons enlevé les embâcles, tronçonné des arbres énormes qui s'étaient accumulés depuis des années, débroussaillé les abords, pioché le fond pour casser les concrétions calcaires et révélé le lit de gravier, j'en passe et des meilleures...
Et bien à chaque endroit dont nous nous sommes occupés, j'ai pu constater de nouvelles frayères qui n'y étaient pas l'année passée !
A certains endroits qui étaient extrêmement ensablés, on a même pu gagner jusqu'à 50m de gravier (à la place du sable), où l'on retrouve des frayères, avant la confluence avec le Guiers !!!

Bref, c'est là qu'on se dit qu'il suffit parfois de pas grand chose, quelques coups de tronçonneuse, de pioche, beaucoup d'huile de coude, pour améliorer grandement les choses !!! 

Et au cours de mes pérégrinations cet hiver, j'ai encore découvert d'autres affluents très intéressants dont nous nous occuperons certainement l'année prochaine !

Encore un immense merci à tous les bénévoles qui ont permis cela !!!