Articles les plus consultés

jeudi 26 avril 2018

La Bridoire et le problème de l'eau


La commune de La Bridoire est en proie à une mauvaise qualité d’eau en général. Cela fait un moment que nous alertons les Pouvoirs Publics sur les diverses pollutions (industrielles, agricoles et domestiques) que subissent les milieux aquatiques de cette partie de l’Avant Pays Savoyard.
En effet, la position géographique de La Bridoire permet de mieux comprendre le pourquoi du comment. La commune est coincée entre le Canyon du Grenand qui descend d’Attignat-Oncin,  les gorges du Rondelet qui descendent d’Ayn et Dullin et le ruisseau des Gorges qui descend de Saint Béron. Ces 3 ruisseaux se jettent dans le Thiers au niveau de la Bridoire.  Et ces communes connaissent une forte activité agricole, pas toujours respectueuse de l’environnement, qui se répercute, malheureusement, sur la qualité des eaux de surface (lisiers et autres épandages  d’engrais et de produits phytosanitaires…).

La Bridoire est également une commune où les pollutions industrielles ont été (et malheureusement le seront encore pendant longtemps, au vu des produits toxiques qui sont emmagasinés dans les sols…) très nombreuses et impactantes (Zolpan, ex PTB, Agrati…) pour la faune et la flore aquatique.

Dernier point, La Bridoire et les communes avoisinantes possèdent un système de traitement des eaux usées devenu obsolète. En effet, les bassins de décantation de la Bridoire sont vétustes, le sol et les digues alentours ne sont plus étanches et laissent se diffuser le contenu des bassins au Thiers et dans le ruisseau des Gorges, mitoyens. La station d’épuration  d’Ayn, elle  aussi, est obsolète et renvoie ses rejets directement dans le Rondelet, qui finissent, plus bas,  au Thiers.

Bien entendu, les eaux de surface sont polluées. D’ailleurs M. le Maire a, la semaine dernière, pris un arrêté communal interdisant les sports nautiques dans le Grenand car des cas récents de leptospirose ont été  diagnostiqués chez les canyoneurs usagers du Grenand.

Hier, c’est l’eau du robinet qui a été touchée. L’antenne savoyarde de l’Agence régionale de santé (ARS) indique que la qualité d’eau n’est pas suffisante pour être bue et la commune demande aux habitants de ne plus utiliser l’eau du réseau potable et distribue des bouteilles d’eau minérale, car de nombreuses personnes, dont des enfants de l’école, ont été prises de diarrhées, vomissements et fièvre…

Ce qui est inquiétant, c’est que nous savons et alertons depuis fort longtemps que les eaux de surface sont polluées, mais là, le problème semble atteindre les nappes (avec la quantité d’eau que nous avons eu cette année, ce n’est pas étonnant que des infiltrations se produisent.).
Tout le monde est touché, bien sûr les pêcheurs, les usagers des sports d’eau vive, les riverains et administrés.

Nous déconseillons fortement aux promeneurs et riverains de laisser boire leurs animaux de compagnie dans les ruisseaux avoisinants.

Nous recommandons également fortement aux pêcheurs de ne pas consommer les poissons du Thiers, du Grenand, du Rondelet et du Ruisseau des Gorges, tant que toute la lumière n’a pas été faite sur cette affaire et que des prélèvements et analyses n’ont pas été faits.

Espérons que ces circonstances feront prendre conscience aux pouvoirs publics de l’étendue des dégâts et permettront de comprendre et régler les problèmes, sans que la santé des administrés et des usagers n’ait à en souffrir plus dans un avenir à long terme.


jeudi 19 avril 2018

Animation pêche et sensibilisation aux milieux aquatiques avec les jeunes du club de foot

C'est une formidable journée d'initiation que nous avons passé avec nos jeunes (7-11 ans) du club de foot US Pont de Beauvoisin Football ! 

Au programme, le matin, sensibilisation aux milieux aquatiques et leurs problèmes et notamment pour la rivière qui passe sous leur stade : le Guiers !

Initiation Pêche à l'étang de Reculfort ensuite, nos jeunes pêcheurs se sont régalés et ont attrapé tout un tas de poissons, qui sont bien entendus tous retournés à l'eau immédiatement ! 

Petit barbecue sympa à midi, repêche en début d'après-midi et nos apprentis pêcheurs sont repartis avec un peu de lecture, quelques tatouages "Gloops" et des images de bouchons qui coulent et de combat avec les poissons plein la tête !

Une fois encore je remercie nos bénévoles qui ont fait un super travail d'encadrement ! vous assurez !!! 

Un grand merci également aux bénévoles du foot ! 

Merci également à la boulangerie Boréa à Pont de Beauvoisin 73, pour leur petit "bonus" offert lors de nos animations jeunes de cette semaine

Une animation à refaire ! 

:)

Avec Florence Bellemin (qui nous amène les casse-croûtes sur ses horaires de sortie), Jean Avril, Bernard Planche, Marc Tournay, Gilles Galler, Eric Ziegler, Emilien Servonnat, Cyril Discini et David Maillard






































mardi 17 avril 2018

Attention Bébés au bord !!!


Les voilà ! les premières truitelles sont sorties !!!

Je vous en prie, ne les écrasez pas, n'entrez pas dans l'eau, elles sont sur toutes les bordures !!!

Je souhaite une longue vie à ces survivantes des crues hivernales !

:)




Et il y en a de partout, même là où il n'y a pas de panneaux d'interdiction de marcher dans l'eau (ils signalent uniquement les frayères), puisqu'une fois sortis des cailloux, les alevins dévalent avec le courant et vont là où ça les chante !
La preuve ci-dessous avec ces alevins photographiés aux Chaudannes, là où tout le monde va se baigner ou juste "se rafraichir les pieds" par ce temps estival... Ils sont en général à une dizaine de cm de la berge, là où le courant leur permet de se maintenir. Pas facile de les voir entre les cailloux et les débris, les alevins font 1 cm et font du mimétisme avec le fond !

Si l'on veut revoir ces poissons d'ici quelques années, évitons de les écraser, ils auront déjà bien assez de dangers à éviter pour pouvoir survivre : pollutions, crues, montée de la température de l'eau lors de l'étiage, pêcheurs, poissons prédateurs, oiseaux prédateurs... j'en passe et des meilleures...

Laissons leur une chance, ne marchons pas dans l'eau jusqu'à mi-mai !

:)